Rechercher

Comment et pourquoi adapter notre pratique de Yoga à la Pleine Lune ?



Les phases de la Lune sont déterminées par la position relative de la lune par rapport au soleil. Le soleil et la lune exercent tous deux une attraction gravitationnelle sur la terre. Leur position relative crée différentes expériences énergétiques qui peuvent être comparées au cycle respiratoire.


La lune est intimement reliée à la féminité et aux émotions.


Les énergies au moment de la Pleine Lune se situent plutôt dans le haut du corps, ce qui affaiblit notre ancrage au sol, avec des risques potentiels de blessures, d’instabilité dans les pratiques c’est la phase où le Prana (l’énergie vitale) est la plus puissante, (c’est aussi le moment de la fin de l’inspiration). C’est pour cela qu’il est dit qu’on ne pratique pas normalement pas de Yoga Vinyasa ou Asthanga (formes dynamiques) les jours de Pleine Lune.


Les souffles et les pensées étant intrinsèquement liés, le mental apparaît comme très agité, les émotions sont exacerbées. C’est la phase où le soleil éclaire totalement la lune et révèle toutes les ombres (analogie avec nos ombres personnelles révélées : émotivité, sommeil, appétit).

La pleine Lune nous rend plus sensibles, plus à fleur de peau au niveau émotionnel, alors que la nouvelle Lune est davantage une période de grande fatigue.


Au cours de cette période de Pleine Lune, nous avons donc tendance à avoir envie de manger plus, d’avoir un sommeil plus agité et de ce fait de moins bien dormir .


Pour répondre à cet état général, on préfèrera donc pendant les phases de Pleine lune des pratiques douces, avec moins de mouvements, et favorisant l'intériorisation : pranayama et méditation. Les postures de Yin yoga sont aussi les bienvenues pour alléger votre corps qui a besoin d'évacuer les tensions et de se régénérer en ces périodes spécifiques.


Les jours de pleine Lune font particulièrement remonter beaucoup de choses à la surface, c'est pour cette raison que l'on peut se sentir émotionnellement instable.


C'est donc le bon moment pour s'écouter davantage et libérer ce qui remonte en nous : pour en prendre conscience et s'apaiser, la méditation sera un précieux outil ! Ecoutez-vous (encore plus que d'habitude) et choisissez la pratique qui vous semble la plus adaptée à vous à l'instant T (n'oubliez pas qu'un pranayama et/ou une méditation sont déjà une pratique de Yoga 😉).

Bonne pratique de Pleine Lune ! 🌝

3 vues0 commentaire